Groupe Sweetcom

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE

OPTEZ POUR LA CHALEUR DOUCE

sous-titresous-titresous-titre

chauffage_electrique

Les radiateurs électriques ont souvent mauvaise réputation, ils demandent pourtant un faible coût d’investissement et sont simple à entretenir. Les progrès de la technologie assurent désormais des performances énergétiques satisfaisantes, à condition toutefois d’investir dans du matériel de qualité permettant de réduire la facture. En effet, le chauffage représente 70 % de la facture d’énergie des Français, c’est donc un enjeu économique de premier plan pour les ménages.

radiateur_electrique

Programmer c’est économiser !

Si vous changez votre installation de chauffage électrique, le plus important est d’investir dans des modèles équipés d’un système de régulation et de programmation.
Selon l’ADEME, les deux éléments combinés peuvent réduire la facture de 10 à 25 % !

La régulation commande le chauffage en fonction d’une température choisie grâce aux thermostats positionnés sur les radiateurs et sur la chaudière. Ils détectent les apports de chaleur (soleil à travers une baie vitrée, cuisson d’un plat, feu de cheminée…) et adaptent la consommation en conséquence. La programmation, quant à elle, réduit automatiquement la température la nuit ou quand la maison est inoccupée. Ainsi le chauffage est ajusté aux besoins des occupants et évite les consommations inutiles. L’horloge paramètre les périodes de chauffage de manière personnalisée pour chaque pièce et chaque jour de la semaine.

Les radiateurs électriques à inertie : 40% d’économie

Sweetcom recommande et installe les radiateurs de chauffage central du fabricant Casatherm.

Ils fonctionnent selon le principe de l’inertie et permettent ainsi d’obtenir une chaleur ambiante, douce, homogène et surtout régulière sans zones froides.

Fabriqués en France, esthétiques et performants, ces radiateurs électriques à inertie existent en plusieurs modèles pour s’adapter à votre habitat et vous assurent jusqu’à 40% d’économie sur votre facture de chauffage.